Koweït : inculpation de 24 personnes accusées d’intelligence avec l’Iran

A handout picture released by the office of Iran's Supreme Leader Ayatollah Ali Khamenei on June 2, 2014 shows him (R) meeting with Emir of Kuwait, Sheikh Sabah al-Ahmad al-Sabah (L) in Tehran. Khamenei warned regional countries of the "high price" they would eventually pay for supporting extremist Sunni Muslim groups fighting Tehran's key ally Syria during the meeting. AFP PHOTO/HO/IRANIAN LEADER'S WEBSITE ==== RESTRICTED TO EDITORIAL USE - MANDATORY CREDIT "AFP PHOTO / IRANIAN LEADER'S WEBSITE" - NO MARKETING NO ADVERTISING CAMPAIGNS - DISTRIBUTED AS A SERVICE TO CLIENTS ====

A handout picture released by the office of Iran's Supreme Leader Ayatollah Ali Khamenei on June 2, 2014 shows him (R) meeting with Emir of Kuwait, Sheikh Sabah al-Ahmad al-Sabah (L) in Tehran. Khamenei warned regional countries of the "high price" they would eventually pay for supporting extremist Sunni Muslim groups fighting Tehran's key ally Syria during the meeting. AFP PHOTO/HO/IRANIAN LEADER'S WEBSITE ==== RESTRICTED TO EDITORIAL USE - MANDATORY CREDIT "AFP PHOTO / IRANIAN LEADER'S WEBSITE" - NO MARKETING NO ADVERTISING CAMPAIGNS - DISTRIBUTED AS A SERVICE TO CLIENTS ====

Par voie de communiqué, les services du procureur général du Koweït ont annoncé mardi l’inculpation de 24 personnes pour intelligence avec l’Iran et préparations d’attaques.
« Les inculpés sont accusés d’intelligence avec la République islamique d’Iran et le Hezbollah libanais pour mener des actes d’agression contre le Koweït et ce, en se livrant à un trafic d’armes, d’explosifs, d’armes automatiques et de munitions », est-il mentionné sur le communiqué. En outre, il leur est reproché, toujours dans le même communiqué, d’ « avoir entrepris des actes de nature à nuire à l’unité et à l’intégrité territoriale du Koweït ». Par ailleurs, deux autres personnes ont aussi été inculpées dans cette affaire, respectivement pour possession d’armes sans autorisation en ce qui concerne la première et, quant à la seconde, pour ne pas avoir saisi les autorités compétentes de la possession d’armes par les accusés. A en croire les services du Procureur, parmi les 26 inculpés, il y a 25 Koweitiens et un Iranien.
A titre de rappel, le ministère koweïtien de l’Intérieur avait annoncé, le 13 août dernier, avoir démantelé cette cellule. Il avait alors rapporté avoir mis la main sur 144 kg de TNT et (d’explosif) PE4, 19 tonnes de munitions, trois lance-roquettes antichars et 56 roquettes, 204 grenades et détonateurs et 65 types divers d’armes à feu. Selon les propos du Procureur général, certains suspects sont accusés de faire partie du Hezbollah, formation politique qui vise à détruire les bases sociales et économiques du Koweït. Pas plus tard que dimanche dernier, le responsable de la commission des Affaires étrangères du Parlement koweïtien, Hamad al-Harashani, avait traité l’Iran chiite de véritable ennemi des pays arabes sunnites du Golfe

A propos de Fitzpatrick 1315 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*