Le pèlerinage en Arabie Saoudite a commencé sous haute surveillance

pelerinageLes rites du Hajj (pèlerinage) à La Mecque en Arabie Saoudite ont commencé ce mardi, avec le traditionnel mouvement vers le Mont Arafat en passant par la vallée de Mina, où se ressemblent, comme chaque année, les croyants musulmans venus accomplir le grand pèlerinage, l’un des cinq piliers de l’islam.

D’après les prévisions des autorités saoudiennes, plus de deux millions de musulmans vont participer au pèlerinage cette année. Aussi, n’ont-elles pas lésiné sur les moyens. Pour preuve, plus de 100.000 policiers ont été déployés pour assurer la sécurité lors de ce rassemblement religieux. D’autant plus que le contexte de son déroulement est tendu, entre violences au Moyen-Orient, menaces terroristes et risques sanitaires relatifs au coronavirus MERS.

En effet, deux mosquées situées dans l’est de l’Arabie Saoudite ont été la cible d’attentats-suicides perpétrés en mai dernier, par l’organisation de l’Etat Islamique (EI). En outre, le gouvernement saoudien a initié d’importantes opérations militaires au Yémen contre des insurgés chiites, appuyés par l’Iran.

Quoi qu’il en soit, les pèlerins déjà sur place se sont dirigés vers le Mont Arafat via la vallée de Mina en prenant le bus ou à pied dans le cadre des activités de la journée de la « Tarwih ».

Les forces de l’ordre saoudiennes ont érigé à l’occasion, des postes de contrôle des permis de pèlerins. La journée de prière de mercredi constitue le temps le plus important du pèlerinage. D’après l’islam, le prophète Mahomet a prononcé son dernier sermon au Mont Arafat à l’issue d’un pèlerinage.

A propos de Fitzpatrick 1346 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*