Irak : vaste offensive des peshmergas sur Sinjar

sinjarDes combattants kurdes irakiens, autrement appelés peshmergas, ont initié jeudi, une vaste attaque contre l’organisation de l’Etat Islamique (EI) en vue de reprendre le contrôle de la ville de Sinjar (nord), située sur une des principales voies d’approvisionnement du groupe djihadiste, a annoncé un officier supérieur des combattants kurdes irakiens, le général Ezzedine Saadoun.

Ce dernier a confié à la presse que cette offensive a commencé jeudi à 7h00 du matin et que les combattants kurdes ont évolué sur plusieurs axes en vue de libérer le centre du district de Sinjar. Selon certains médias, l’on pouvait voir des colonnes de fumée dans le ciel à la suite des bombardements des peshmergas et des raids aériens de la coalition internationale anti-djihadiste contre les positions de l’EI à Sinjar. Cette ville se situe sur une voie stratégique reliant la ville de Mossoul (nord), qui est le bastion des djihadistes sur le territoire irakien.

Cet axe permet donc au mouvement djihadiste de faire circuler non seulement des hommes mais aussi du matériel et des armes.

D’après le conseil de sécurité du Kurdistan irakien, jusqu’à 7 500 peshmergas devraient être mis à contribution dans cette attaque, qui a pour objectif de reprendre le contrôle de Sinjar et de créer une zone tampon en vue de protéger la ville et ses habitants des tirs d’artillerie. A titre de rappel, le groupe EI a pris en août 2014, le contrôle de la ville de Sinjar, où l’organisation djihadiste y a perpétré nombre d’exactions à l’encontre de la minorité religieuse yazidie. Des milliers de membres de celles-ci avaient alors été contraints de se réfugier, pendant de semaines, dans des conditions extrêmement difficiles dans les monts Sinjar, surplombant cette ville.

A propos de Fitzpatrick 1366 Articles

Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*