Algérie : 18 migrants morts dans l’incendie de leur camp à Ouargla

incendie-ourgala-algeriedix-huit migrants subsahariens ont trouvé la mort en Algérie, dans un incendie qui s’est déclaré mardi avant l’aube, dans un hangar dont ils se servaient comme abri.

D’après des informations émanant du colonel Farouk Achour de la Protection civile algérienne, cet incendie s’est déclaré à 3h00 locales (2h00 GMT) dans la localité d’Ouargla distante de 800 km au sud-est d’Alger. Le bilan s’élève à 18 morts et 43 blessés selon le même responsable qui a indiqué qu’à l’heure actuelle, «on ignore encore l’origine du sinistre et les nationalités des victimes ».

Par la suite, le colonel Achour a indiqué que plus de 600 personnes vivaient sur ce site. Il faut noter que ce hangar, qui disposait de toutes les commodités, avait été mis à la disposition des migrants par les autorités locales et les occupants l’avaient aménagé.

Cet incendie meurtrier pourrait avoir été causé par des bonbonnes de gaz qui alimentent un chauffage de fortune, étant donné que le climat est de plus en plus froid ces derniers temps. La police scientifique et la préfecture ont ouvert une enquête pour déterminer les causes de cet incendie.

Actuellement, l’Algérie constitue l’un des passages privilégiés pour les migrants provenant d’Afrique noire. Ce mouvement a entraîné une augmentation de comportements xénophobes, dont des articles de presse que certaines organisations de la société civile n’ont pas manqué de dénoncer. A la fin de l’année dernière, les autorités algériennes ont rapatrié environ 3.000 Nigériens dans le cadre d’un accord avec leur pays.

A propos de Fitzpatrick 1314 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*