Egypte : Rejet d’un pourvoi en cassation d’Hosni Moubarak et de ses fils

La justice égyptienne a rejeté samedi dernier, le pourvoi en cassation de l’ex-président Hosni Moubarak, 87 ans, et de ses deux fils Gamal et Alaa. Les trois accusés devront donc payer une amende sans avoir à être incarcérés de nouveau.
L’ancien chef d’Etat égyptien et ses deux fils avaient été condamnés en mai dernier à une peine de trois ans d’emprisonnement pour corruption et détournement de fonds publics. Malgré le rejet de leur pourvoi en cassation, les trois hommes ne retourneront pas derrière les barreaux, ayant d’ores et déjà purgé leur peine en détention préventive. Toutefois, Hosni Moubarak, Gamal et Alaa devront payer une amende d’environ 16 millions de dollars et restituer à peu près 2,7 millions de dollars au trésor égyptien. Selon certaines indiscrétions, l’ex-président et ses deux fils se seraient déjà acquittés de 13,4 millions de dollars durant le procès.
Les adversaires d’Hosni Moubarak, jugent « trop clémente » cette sanction et déplorent que les charges de complot dans l’objectif de tuer des manifestations lors de la révolte de 2011, qui a abouti à la chute du régime de l’ancien raïs égyptien, aient été abandonnées et que certains dignitaires du régime en question aient été relâchés. A l’opposé, certains partisans d’Hosni Moubarak ont afflué devant la Cour de cassation pour manifester leur appui à l’ex-président égyptien.
Pour rappel, Hosni Moubarak avait été condamné en première instance en juin 2012 à la prison à perpétuité à l’issue de son procès pour le meurtre de manifestants. Par la suite, il avait joui d’un abandon des charges au terme d’un deuxième jugement. En octobre dernier, la justice égyptienne avait ordonné la remise en liberté de Gamal et Alaa, les deux fils de l’ancien dirigeant égyptien, au motif que la durée de leur détention provisoire depuis le soulèvement de 2011 couvrait leur peine.

A propos de Fitzpatrick 1366 Articles

Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*