Ryad prête à envoyer des troupes saoudiennes au sol contre l’Etat islamique en Syrie

Le royaume d’Arabie Saoudite serait prêt à participer à des opérations militaires au sol contre l’Etat islamique en Syrie, si la coalition internationale envisage une telle intervention, a annoncé un porte-parole militaire de l’Arabie saoudite dans une interview à à la chaîne TV Al-Arabiya.

Le conflit en Syrie est sur le point de connaître un nouveau tournant selon des sources russes qui révèlent que la Turquie serait également en train de préparer une intervention militaire dans ce pays.

Des sources saoudiennes ont précisé au quotidien britannique The Guardian que des milliers de membres des forces spéciales pourraient être déployés, probablement en coordination avec la Turquie.

L’Arabie saoudite a été l’un des premiers pays à rejoindre, en septembre 2014, les rangs de la coalition internationale engagée dans la lutte contre l’organisation de l’Etat islamique en Syrie et en Irak.

Mais, au-delà de la lutte contre le terrorisme, cette évolution de la situation militaire sur le terrain, si elle venait à se concrétiser, elle a de fortes chances d’envenimer davantage les choses. Ryad, comme Ankara, sont farouchement opposés au régime de Bachar al-Assad. Les Saoudiens insistent sur le fait que les coalitions militaires dans lesquelles est actuellement engagé le royaume wahhabite sont bien distinctes, elles ont cependant un dénominateur commun. La première coalition arabe, que dirige Ryad, aide depuis mars 2015, le gouvernement yéménite à combattre les rebelles chiites houthistes et leurs alliés.

Or, les rebelles houthistes sont notamment soutenus par l’Iran, qui est également l’un des principaux alliés du régime syrien.

Si pour le moment, l’autre coalition qui mène des raids aériens contre les fiefs de l’organisation de l’Etat islamique en Syrie et en Irak, et qui regroupe une soixantaine de pays membres, a bien pris soin d’éviter les confrontations avec les troupes fidèles à Bachar al-Assad, les risques d’accrochage, avec leurs conséquences potentiellement catastrophiques, augmenteront considérablement dans le cas d’une intervention de troupes saoudiennes au sol.

A propos de Fitzpatrick 1349 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*