L’armée syrienne gagne du terrain grâce à l’appui de l’aviation russe

L’OSDH a annoncé le week-end dernier, une progression de l’armée syrienne en direction de la frontière turque dans le cadre d’une offensive éclaire dans la province d’Alep pour couper toutes les voies d’approvisionnement aux rebelles, à partir de la Turquie.

Selon le directeur de l’OSDH, Rami Abdel Rahmane, les troupes du régime de Bachar Al-Assad se trouveraient à 7 kilomètres de la ville de Tall Rifaat, un des trois derniers bastions des rebelles dans la partie nord de la province d’Alep avec Azaz et Marea.

C’est la première fois depuis 2013, que les troupes de Bachar al-Assad se trouvent à moins d’une vingtaine de kilomètres de la frontière turque. Si l’armée syrienne parvient à s’emparer de Tall Rifaat, la voie lui sera ouverte pour prendre le contrôle de l’ensemble du nord de la province d’Alep.

L’armée syrienne a considérablement gagné du terrain tout au long de la semaine dernière, grâce notamment à l’appui des frappes aériennes russes, du Hezbollah libanais et de miliciens dans la province d’Alep.

Elle est ainsi parvenue à couper la principale route d’approvisionnement entre la Turquie et l’Est de la ville d’Alep occupé par les rebelles qui sont aujourd’hui quasiment assiégés aux côtés de 350.000 civils, par l’armée syrienne.

Cette recrudescence des combats dans la province d’Alep fait craindre à la Turquie un nouvel afflux de réfugiés, pouvant atteindre 600.000 personnes. Malgré leurs efforts pour tenter d’organiser l’accueil des nouveaux réfugiés dans des camps déjà installés dans la région, les Organisations Non Gouvernementales n’arrivent pas à faire face à ces flux massifs. Les autorités turques, dont le pays abrite déjà 2.7 millions de Syriens, en appellent à une augmentation de l’aide de la communauté internationale.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*