La coalition militaire arabe annonce une grande frappe contre Al Qaïda au Yémen

La coalition militaire arabe conduite par l’Arabie saoudite, a annoncé lundi, avoir chassé le mouvement djihadiste Al Qaïda dans la Péninsule Arabique (AQPA), de la majeure partie de la localité de Mukalla, située dans le sud-est du territoire yéménite, précisant que 800 combattants d’AQPA ont été abattus lors de cette offensive.

C’est la première fois que la coalition dirigée par l’Arabie saoudite annonce un succès militaire si important, alors qu’auparavant, elle se contentait de faire état d’opérations militaires ordinaires contre les rebelles houtis chiites. A titre de rappel, cette coalition avait justifié son entrée en guerre contre la rébellion houtis contre le pouvoir légitime en place au Yémen, où  les insurgés ont pris le contrôle de vastes régions, allant même jusqu’à chasser le gouvernement de la capitale, Sanaa. L’insurrection houtie a ouvert la porte à un bon nombre de mouvements radicaux de renforcer leur présence sur le sol yéménite.

Ainsi, non seulement AQPA, mais également l’organisation de l’Etat Islamique (EI) ont revendiqué des attaques meurtrières perpétrées au cours de ces derniers moi au Yémen, en particulier dans les zones contrôlées par l’armée régulière avec le soutien de la coalition militaire arabe.

En récupérant la ville de Mukalla, la coalition composée des forces provenant de divers Etats arabes, dont les Emirats Arabes Unis (EAU), ne cache plus son implication sur le front du combat contre les djihadistes.

Pendant ce temps, de délicates discussions entre, d’un côté, le gouvernement yéménite, et de l’autre, l’insurrection houtie, se poursuivent encore au Koweït.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*