Escarmouches à répétition entre Israël et le Hamas à la frontière de Gaza

L’armée israélienne le Tsahal a mené tôt dans la matinée de jeudi, de nouvelles frappes aériennes contre quatre présumées cibles terroristes dans le nord de la bande de Gaza, annonce le porte-parole du Tsahal.

Ces dernières frappes font craindre un nouveau regain de violences alors que la situation semblait s’apaiser dans la région.

Depuis le début de la semaine, les troupes de Tsahal qui s’activaient près de la barrière frontalière avec la Palestine, à détecter d’éventuels tunnels du Hamas ou d’autres organisations «terroristes» palestiniennes, ont été les cibles de tirs de mortiers attribués par l’Etat hébreu au Hamas.

Hier mercredi, après avoir sommé le Hamas de cesser les tirs sous peine de voir l’armée riposter, Tsahal a fini par contre-attaquer. Dans la soirée, l’armée israélienne a indiqué avoir bombardé plusieurs positions du Hamas dans la bande de Gaza. En début de soirée, un nouveau tir de mortier avait visé des soldats au sud de la bande de Gaza, près de Sufa, sans faire de blessés. En tout, ces deux derniers jours, ce sont cinq attaques qui ont visé les troupes israéliennes à la frontière, sans faire de victimes dans les rangs du Tsahal.

Après cette nouvelle escalade, quelques heures à peine avant les attaques israéliennes de ce matin, les médias palestiniens avaient annoncé que l’armée israélienne avait commencé à retirer ses forces de la zone couverte par les drones dans la bande de Gaza.

Selon le Hamas, l’Egypte, chargée de suivre de près le respect de la trêve négociée en 2014 qui a mis fin à l’opération Bordure protectrice, avait aidé les deux protagonistes à rétablir le calme.

Le Hamas et le Djihad islamique, les deux principales organisations armées dans la bande de Gaza, ont, dans des communiqués séparés, mis en garde Israël contre toute escalade.

Un porte-parole du Hamas a d’ailleurs indiqué que les différentes factions palestiniennes à Gaza étaient en train de discuter de la meilleure façon de conduire cette escalade.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*