L’Egypte réceptionne le premier des deux Mistral achetés à la France

Baptisé le «Gamal Abdel Nasser», le premier des deux bâtiments militaires de projection et de commandement (BPC) que l’Egypte a achetés à la France a accosté ce jeudi, au port de la ville égyptienne d’Alexandrie, d’après les télévisions locales.

L’arrivée de ce premier Mistral à proximité du vaste port méditerranéen prenant place dans le nord du territoire égyptien, a été retransmise en direct par les chaînes de télévision pendant que plusieurs officiers supérieurs et civils se trouvaient sur les quais recouverts de tapis rouges pour la circonstance.

C’est le 12 juin dernier que ce BPC a quitté les chantiers navals STX de Saint-Nazaire (nord-ouest de la France) pour mettre le cap sur l’Egypte. Quant à la livraison de l’«Anouar el-Sadate », le second Mistral qui portera le nom de cet ancien chef d’Etat égyptien, elle est prévue pour le prochain mois de septembre.

A titre de rappel, l’Etat égyptien avait acheté ces deux BPC à la suite de l’annulation, en août dernier, d’un contrat d’une valeur de 1,2 milliard d’euros (1,32 milliards de dollars) avec la Russie, à qui il a été reproché d’être liée à la crise ukrainienne. C’est au moyen d’un financement mis à disposition par son allié saoudien que l’Egypte a racheté, contre un chèque de 950 millions de dollars (1,045 milliard de dollars), ces deux Mistral, qui étaient initialement nommés « Vladivostok » et « Sébastopol ». Ces BPC font 199 mètres de long pour 32 m et peuvent déplacer 22 000 tonnes et croiser à 18 nœuds (33 km/h). Du fait de leur polyvalence, ils peuvent assurer le transport d’un maximum de 700 hommes ainsi qu’une soixantaine de véhicules, des hélicoptères, des chars d’assaut et des barges de débarquement.

A propos de Fitzpatrick 1299 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*