Le Royaume-Uni double l’effectif de ses soldats en Irak

Le Royaume-Uni a décidé de doubler l’effectif de ses militaires en Irak pour le porter à 500 hommes, qui seront chargés d’entraîner les forces irakiennes et kurdes engagées dans le combat contre le groupe Etat Islamique (EI), a annoncé mercredi, le ministre britannique de la Défense, Michael Fallon.

«Nous dépêcherons 250 soldats supplémentaires sur le théâtre (d’opérations) dans les toutes prochaines semaines», a annoncé Fallon au terme d’une rencontre à proximité de Washington, des Etats membres de la coalition internationale anti-djihadiste en Irak, dirigée par les Etats-Unis.

Les pays membres de cette coalition tiennent ces mercredi et jeudi, une réunion dans la capitale américaine à l’initiative des Etats-Unis.

Pendant ce temps, le groupe EI perd du terrain sur les territoires irakien et syrien mais perpètre nombre d’attentats dans le monde entier. A ce propos, ce mouvement djihadiste a revendiqué, au cours des dernières semaines, diverses attaques, entre autres, à Bagdad, Istanbul et Nice, qui ont fait des centaines de morts et de blessés.

Brett Mc Gurk, l’émissaire spécial du chef de l’Etat américain, Barack Obama auprès de la coalition internationale anti-djihadiste, a estimé que «personne ne pouvait dire que ces attaques allaient s’arrêter». «Malheureusement, je pense que nous allons en voir d’autres», a-t-il poursuivi.

Ce responsable a jugé que la coalition, qui a effectué environ 14.000 raids en l’espace de deux ans, «réussissait sur le terrain », admettant néanmoins, qu’il restait «encore beaucoup de travail» pour démanteler les réseaux djihadistes dans le monde entier.

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*