Dassault Aviation signe un contrat avec l’Egypte

Le groupe Dassault Aviation vient de conclure, avec l’Egypte, un contrat portant sur la vente de quatre avions d’affaires Falcon 7X pour une enveloppe de 300 millions d’euros (330 millions de dollars),rapporte lundi la presse française.

D’après certains médias français, ce contrat est d’ores et déjà conclu et l’acompte, attendu, alors que le groupe Dassault Aviation s’est abstenu de livrer le moindre commentaire sur cette information.

La presse tricolore a indiqué que le constructeur aéronautique qui avait déjà vendu 24 avions de chasse Rafale au Caire en février 2015, a conclu ce nouveau contrat avec l’Egypte dans le but de remplacer sa «flotte à usages gouvernementaux composée actuellement d’avions américains».

Le mois dernier, Dassault Aviation avait indiqué avoir revu à la baisse ses projets de livraisons des avions Falcon de 60 à 50 unités pour l’année en cours suite à la faiblesse qui caractérise le marché de l’aviation d’affaires. Celui-ci serait touché, de l’avis de l’avionneur français, par les difficultés des puissances émergentes à l’instar du Brésil ou de la Chine, l’instabilité de l’environnement géopolitique et économique et la dépréciation des avions d’occasion.

Au cours des six premiers mois de cette année, Dassault Aviation a enregistré 22 commandes de Falcon ainsi que 11 annulations de Falcon 5X, son avion dernier cri, à cause des retards de production accumulés par Safran dans le développement du moteur Silver Crest. A titre d’information, le Falcon 7X, disposant de trois réacteurs et de commandes de vol électriques, est capable de parcourir d’un trait 11.000 km. Quant au Falcon 8X, il peut voler sur une distance de 11.945 km sans escale pour ravitaillement en kérosène.

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*