Nouvel attentat à la bombe en Thaïlande

La Thaïlande a été, une nouvelle fois, le théâtre d’un attentat à la bombe survenu mardi dans la soirée à l’aide d’une voiture piégée qui a explosé devant un hôtel à Pattani, faisant un mort et une trentaine de blessés.

La ville de Pattani est située à l’extrême sud du territoire thaïlandais, à proximité de la frontière avec la Malaisie. Depuis des décennies, cette région à majorité musulmane est le lieu d’une rébellion séparatiste.

Pour ce qui est de la nouvelle attaque, l’engin explosif était caché dans une ambulance garée devant l’hôtel Southern de Pattani. L’explosion a endommagé le lobby de l’établissement ainsi que les restaurants, salons de massage et karaokés, qui étaient pleins de clients.

Certaines sources de presse indiquent qu’une autre explosion a eu lieu quarante-cinq minutes plus tôt devant un bar situé à proximité du même hôtel.

Ce type d’attaques est fréquent dans les trois provinces thaïlandaises de Yala, Pattani et Narathiwat, où sévit un groupe ethno-nationaliste musulman qui revendique son autonomie du gouvernement de Bangkok.

Cet attentat survient moins de deux semaines après plusieurs attaques à la bombe perpétrées dans le sud de la Thaïlande. Le gouvernement thaïlandais semble désorienté par cette série d’attentats à l’explosif.

De l’avis de nombre d’analystes, les séparatistes musulmans du sud seraient à l’origine de ces attentats non revendiqués. En revanche  la junte au pouvoir  ne souhaite pas aller dans ce sens étant donné que cela montrerait son incapacité à pacifier cette région. Par ailleurs, l’extension de l’insurrection au-delà de son bastion nuirait au tourisme. A ce propos, peu d’étrangers visitent la ville de Pattani,malgré les efforts du gouvernement tente d’y développer le tourisme local.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*