Syrie : violents raids aériens russes sur Alep-est

L’Observatoire Syrien des Droits de l’Homme (OSDH) a affirmé mardi, que les derniers raids aériens de l’aviation militaire russes contre la ville-martyre d’Alep du nord de la Syrie, ont franchi un nouveau cap en raison de la poursuite des violentes frappes depuis plusieurs jours.

Un immeuble frappé dans le quartier de Boustane al-Qasr s’est effondré. Des Casques blancs, les secouristes volontaires en zone rebelle, sont rapidement intervenus pour tenter de dégager, avec les mains, des rescapés enfouis dans les décombres.

Par ailleurs, l’agence de presse officielle Sana rapporte sans fournir d’amples détails, que quatre personnes ont été tuées du côté gouvernemental, à la suite de tirs de roquettes sur le quartier de Hamdaniyé. Des obus de mortier ont également été tirés près de la célèbre mosquée des Ommeyades, l’un des lieux les plus prestigieux de la capitale syrienne, faisant des blessés parmi la population.

Dans le sud du pays, au moins cinq écoliers ont été tués par des tirs de roquettes des rebelles sur une école primaire à Deraa, une information confirmée par les médias officiels syriens et l’OSDH.

Alors que les perspectives d’une solution politique au conflit sont plus éloignées que jamais, la guerre en Syrie se poursuite, avec son lot quasi-quotidien de victimes, et pourrait même franchir un nouveau cap.

Le Premier ministre turc, Binali Yildrim a averti que l’armée de son pays qui opère depuis plus d’un mois dans le nord de la Syrie, pourrait passer sur la rive est de l’Euphrate si elle y constate des « activités terroristes ».

 L’opération « Bordure de l’Euphrate » a été lancée par les forces turques en août dernier pour chasser les djihadistes de l’Etat islamique de la ville syrienne de Jarablous, frontalière avec la Turquie. Mais Ankara cherche également à réduire les gains territoriaux des milices kurdes syriennes YPG, sachant que  l’essentiel des territoires tenus par les Kurdes syriens se trouvent à l’est du fleuve.

A propos de Fitzpatrick 1300 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*