Irak : Le tiers de la partie orientale de Mossoul libéré de la présence des djihadistes

Le ministère irakien de l’Intérieur a annoncé mardi, que les forces pro-gouvernementales ont chassé les combattants du groupe Etat Islamique (EI) de plus d’un tiers de la partie orientale de la ville de Mossoul, depuis le lancement dans il y a quatre semaines, de l’offensive visant à reconquérir la deuxième grande ville d’Irak.

Il est à noter que la ville de Mossoul est divisée par le Tigre en parties orientale et occidentale. La partie orientale est un peu plus grande que la partie ouest, qui abrite la vieille ville. « Plus d’un tiers de cette partie (orientale) a été libérée », a affirmé le porte-parole du ministère irakien de l’Intérieur, le général Saad Maan, à l’occasion d’un point de presse à la base militaire de Kayyara, qui constitue le principal point de transit pour les forces impliquées dans l’offensive contre Mossoul.

D’après le même responsable, jusqu’à présent, 955 djihadistes ont été abattus et 108 autres ont été arrêtés sur la seule ligne de front située au sud de Mossoul. Mais le porte-parole du ministère irakien de l’Intérieur n’a pas dressé de bilan global de l’offensive aussi bien dans les rangs de l’armée irakienne et des groupes qui la soutiennent que parmi les djihadistes.

Selon une évaluation de l’ONU, plus de 54.000 personnes ont été évacuées vers des secteurs contrôlés par l’armée suite aux affrontements qui ont lieu dans les localités de la périphérie de Mossoul. Ces statistiques ne comprennent pas les dizaines de milliers de personnes forcées d’accompagner les éléments de l’EI afin de couvrir leur repli en direction de Mossoul.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*