Egypte : Al Sissi accord sa grâce à 82 prisonniers dont un islamologue

Le président égyptien, Abdel Fattah al-Sissi a accordé ce jeudi, sa grâce à 82 détenus, dont principalement des étudiants et un islamologue réformiste de renom, Islam al-Beheiri, a annoncé le porte-parole de la présidence, Alaa Youssef.

Islam al-Beheiri, un intellectuel favorable à une interprétation plus moderne de l’islam, qui présentait une émission à la télévision, avait été condamné en décembre 2015, à un an de prison pour «insulte à la religion». Il avait critiqué certains écrits canoniques de l’islam et des ouvrages de penseurs classiques qui sont selon lui, à l’origine de l’extrémisme religieux.

Le comité mis en place pour établir la liste de détenus pouvant bénéficier de la grâce présidentielle, s’est en effet concentré sur «les étudiants des universités qui faisaient l’objet d’un verdict non susceptible d’appel», a précisé Nachoua el-Hofy, membre dudit comité.

Le président Al  Sissi, ex-chef de l’armée qui a destitué son prédécesseur islamiste Mohamed Morsi en 2013, est régulièrement accusé par les défenseurs des droits de l’Homme d’avoir instauré un régime ultra-répressif ne tolérant aucune dissidence.

Fin octobre dernier, il avait promis le réexamen d’une loi controversée encadrant le droit à manifester, qui a permis l’emprisonnement de centaines de personnes, notamment des étudiants et des opposants au régime.

Dans les mois qui ont suivi l’éviction du président Morsi démocratiquement élu,  plus de 1.400 manifestants islamistes ont été tués par les forces de sécurité, tandis que des dizaines de milliers ont été emprisonnés et des centaines d’autres condamnés à mort dans des procès de masse. La répression s’est rapidement élargie aux mouvements de la jeunesse laïque et de gauche, fer de lance de la révolte de 2011 qui a chassé Hosni Moubarak du pouvoir.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*