Washington prive l’Arabie saoudite d’une livraison d’armes à cause de son guerre au Yémen

Le gouvernement américain a annulé une livraison d’armes au Royaume d’Arabie saoudite suite au nombre de victimes civiles dû à la campagne militaire dirigée par ce pays au Yémen, a révélé un responsable américain sous couvert de l’anonymat.

«Nous avons clairement indiqué que la coopération militaire américaine n’est pas un chèque en blanc», a confié ce responsable à la presse. «Par conséquent, nous avons décidé de ne pas procéder à certaines ventes de munitions» aux Saoudiens, a-t-elle ajouté.

«C’est le signe de notre inquiétude profonde et continue face aux failles dans les pratiques de ciblage de la coalition et de la manière générale dont est menée la campagne aérienne au Yémen», a renchéri ce responsable.

La vente dont il s’agit portait sur des munitions à guidage de précision fabriquées par l’américain Raytheon, précisent d’autres sources américaines. Contacté par les médias, le porte-parole de la coalition militaire arabe, le général saoudien Ahmed Assiri, n’a pas souhaité faire de commentaires à ce sujet.

L’administration américaine insiste sur le fait que sa participation demeure restreinte dans une guerre qui a coûté la vie à plus de 7.000 personnes et fait environ 37.000 blessés à dater de l’intervention de la coalition arabe sous commandement saoudien en mars 2015, d’après les Nations Unies.

«A ce jour, notre assistance continue», a déclaré un porte-parole du Pentagone, le capitaine de vaisseau Jeff Davis. « Elle est restée très limitée et consiste au ravitaillement en vol et des conseils limités sur comment mener des frappes» aériennes au Yémen, a-t-il précisé.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*