Israël décide de garder les dépouilles des combattants palestiniens

Le gouvernement d’Israël a annoncé dimanche, sa décision de ne plus restituer les dépouilles des combattants palestiniens tués lors d’attaques commises contre des Israéliens, dans le but de contraindre le mouvement palestinien Hamas de lui remettre les corps des soldats israéliens.

Les corps des membres du Hamas tués lors d’attaques anti-israéliennes ne seront plus rendus à leurs familles mais enterrés en territoire israélien. La décision annoncée par le gouvernement a été prise par le cabinet de sécurité qui a également discuté des moyens susceptibles de permettre le retour des soldats et des civils israéliens retenus dans la bande de Gaza.

La décision israélienne a été prise au lendemain de la diffusion par la branche armée du Hamas, qui contrôle la bande de Gaza, d’une vidéo de propagande se moquant d’un soldat israélien qu’elle dit détenir, mais qu’Israël affirme qu’il a été tué au cours de la guerre de Gaza en 2014.

Le Hamas affirme détenir deux soldats de Tsahal que l’armée israélienne avait déclaré morts au combat lors du conflit de 2014 ainsi que deux citoyens israéliens qui se sont infiltrés clandestinement dans la bande de Gaza.

Le Hamas a condamné la décision des autorités de Tel-Aviv qui assurent que les corps des combattants palestiniens pourront être exhumés et restitués au Hamas si ce dernier montre sa volonté de négocier.

Jusqu’à présent, Israël avait presque systématiquement rendu à leurs familles les corps des Palestiniens tués lors d’attaques terroristes. Selon l’armée israélienne, 102 corps auraient ainsi été restitués. Israël accorde une grande valeur à ses soldats, qu’ils soient morts ou vivants, et a par le passé, procédé avec des organisations ennemies, dont le Hamas, à des échanges de prisonniers ou de corps pour rapatrier des Israéliens au pays.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*