Pétrole: L’Irak favorable au retour de Sonangol

Le ministre irakien du pétrole, Jabbar al-Luaibi, a invité mardi la compagnie Sonangol à reprendre l’exploitation des gisements pétroliers situés au sud de Mossoul après un arrêt de plusieurs mois dû à la présence de l’organisation djihadiste auto-proclamée Etat Islamique (EI).

L’armée irakienne a repris, l’année dernière, à Daech (acronyme arabe du groupe EI) le contrôle des champs pétroliers de Qayyarah et Najmah. Mais, des colonnes de fumées toxiques s’échappaient de ces gisements, rendant toute activité impossible malgré le départ des djihadistes.

Ceux-ci avaient provoqué un incendie dans le but de freiner l’évolution de l’armée régulière vers Qayyarah dans le cadre de la reconquête de Mossoul, qui est le dernier grand fief djihadiste dans le pays.

A présent, le ministre irakien du Pétrole vient d’inviter « la compagnie pétrolière angolaise Sonangol à reprendre ses activités pour développer les champs de Qayyarah et Najmah ». Une invitation qui a été annoncée lors d’une rencontre avec Edson dos Santos, le directeur administratif de la firme angolaise.

Selon le texte, la plupart des puits incendiés par les éléments de l’organisation de l’EI sont sous contrôle. Toutefois, neuf demeurent en feu, a indiqué, de son côté, le porte-parole du ministère irakien, Assem Jihad.

Sonangol avait conclu en 2009 le contrat d’exploitation permettant ces activités en Irak, avant de se retirer du pays, en février 2014, suite à la dégradation de la situation politique. Quelques mois après, Daech prenait le contrôle de vastes portions du territoire irakien situées au nord et à l’ouest de la capitale, Bagdad.

Depuis, le mouvement djihadiste a considérablement perdu du terrain devant les forces pro-gouvernementales, qui ont entamé, le 17 octobre dernier, une vaste campagne militaire en vue de reprendre le contrôle de Mossoul, la deuxième ville d’Irak.

A propos de Fitzpatrick 1333 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*