Le groupe Apple étend sa bataille judiciaire avec Qualcomm à la Chine

Le groupe américain Apple a déposé deux plaintes supplémentaires pour les mêmes faits contre son fournisseur de composants Qualcomm en Chine. Apple poursuivait déjà son fournisseur pour des pratiques anticoncurrentielles aux Etats-Unis.

Apple accuse Qualcomm d’abuser de sa position dominante lorsqu’il octroie des licences sur des technologies essentielles aux communications mobiles ou qu’il vend certaines puces aux fabricants de smartphone. Apple lui reproche «d’avoir insisté de manière injuste sur le versement de royalties pour des technologies avec lesquelles il n’a rien à voir».

Qualcomm, qui n’a pas encore vu les plaintes mais en a été informé par un communiqué du tribunal de Pékin, assure avoir investi des milliards de dollars pour développer des technologies utilisées aujourd’hui par toute l’industrie mobile et dont Apple a été parmi les plus grands bénéficiaires.

Qualcomm riposte aussi en accusant Apple de chercher, à travers ces différentes procédures judiciaires, à payer moins cher ses technologies.

Les pratiques commerciales de Qualcomm sont dans le collimateur des autorités de la concurrence dans plusieurs pays du monde. L’entreprise s’est vue infliger par la Corée du Sud en décembre dernier une amende d’un peu plus de 850 millions de dollars.

Apple, qui avait collaboré à l’enquête, affirme d’ailleurs avoir ensuite subi des représailles financières de la part de Qualcomm. Celle-ci avait déjà payé en outre une amende de 975 millions de dollars à la Chine dont les autorités antitrust l’avaient contraint de modifier certaines de ses pratiques dans le pays, concernant notamment les licences pour ses technologies.

Dans son dernier rapport trimestriel publié en novembre dernier, Qualcomm évoquait d’autres enquêtes en cours au Japon, à Taïwan ainsi qu’en Europe où la Commission européenne avait formalisé ses accusations contre lui fin 2015.

A propos de Fitzpatrick 1255 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*