Egypte : Des familles coptes chrétiennes quittent le Nord-Sinaï

Ces derniers jours, un bon nombre de familles égyptiennes coptes ont quitté el-Arich et le Nord du Sinaï pour se réfugier plus à l’ouest.

Ces déplacements font suite à une série de meurtres de membres de cette communauté chrétienne égyptienne commis par l’organisation de l’Etat Islamique (EI) dans cette province.

En collaboration avec les autorités, l’église évangélique a organisé l’accueil des déplacés à Ismaïla, une localité située sur le canal de Suez.

En décrivant cette fuite, nombre de chrétiens et de musulmans, parlent de «migration collective forcée» ou des «réfugiés dans leur propre pays».

Depuis la destitution du chef d’Etat égyptien conservateur Mohamed Morsi en 2013, des éléments du groupe EI mènent régulièrement des attaques dans le nord de la péninsule.

Si les forces de l’ordre sont leur principale cible, ils s’en prennent, depuis quelques semaines, aux chrétiens coptes. Pour preuve, plus d’une demi-douzaine de chrétiens ont été assassinés à domicile ou dans la rue en l’espace de quelques jours, raison pour laquelle le gouverneur de la province du Nord-Sinaï estime désormais que « la présence des chrétiens met leur vie en danger» dans cette région. Aussi a-t-il prié les différentes administrations de se montrer indulgentes en cas d’absence de fonctionnaires chrétiens.

Sur les réseaux sociaux, certains Egyptiens déplorent le fait que l’Etat ait échoué à protéger ses citoyens tout en se mobilisant pour assister les déplacés.

Pour sa part, le gouverneur d’Ismaïlia a mis à la disposition de la même population cible des appartements. Enfin, l’église évangélique a accueilli plusieurs familles et a ouvert un compte bancaire pour recevoir des dons.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*