Syrie : L’étau se resserre sur la «capitale» de l’Etat islamique

Soutenues par la coalition internationale, les Forces démocratiques syriennes (FDS), ont coupé hier lundi, la route qui relie Deir Ezzor à Raqqa, qui est la principale voie de ravitaillement de la «capitale» de l’Etat islamique en Syrie.

Cette voie qui relie Raqqa, au nord de la Syrie, à Deir Ezzor, au sud-est de la ville qui est également entre les mains de l’Etat islamique, est une autoroute de 140 kilomètres qui traverse la vallée de l’Euphrate.

Un dirigeant des FDS a confirmé à l’AFP que cette route stratégique pour l’Etat islamique avait été coupée dans la matinée. Selon l’Observatoire Syrien des Droits de l’Homme (OSDH), les frappes aériennes de la coalition ont grandement contribué à ce succès en détruisant plusieurs ponts sur l’Euphrate conduisant à Raqqa.

L’étau se resserre autour de l’organisation de l’Etat islamique. Les Kurdes assurent qu’en coupant la route entre Raqqa et Deir Ezzor, c’est pratiquement l’encerclement de la capitale de l’Etat islamique par la terre qui s’achève.

L’Etat islamique est cerné de toutes parts en Syrie, où il est ciblé par trois offensives distinctes, l’une menée par les FDS, une autre par l’armée syrienne appuyée par la Russie, et la troisième par la Turquie et ses alliés rebelles syriens.

Dominées par les miliciens kurdes des YPG, les Unité de protection du peuple kurde, activement soutenues par les Etats-Unis, les FDS sont la principale force sur lesquelles les Occidentaux s’appuient au sol dans leur lutte en Syrie contre l’organisation de l’Etat islamique.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*