La protection des civils en Irak est une «priorité absolue» pour le S.G de l’ONU

Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres qui effectuait jeudi une visite en Irak, a affirmé que la protection des civils doit être «une priorité absolue», allusion faite aux centaines de milliers de civils bloqués dans la ville irakienne de Mossoul, qui est le théâtre de violents affrontements entre l’armée irakienne et les combattants de Daech (Acronyme arabe de l’Organisation de l’Etat islamique).

Il s’agit du premier déplacement d’Antonio Guterres sur le sol irakien en qualité de secrétaire général des Nations Unies, et qui intervient dans un contexte où les besoins humanitaires ne cessent d’augmenter dans le nord de ce pays.

L’offensive visant à chasser les djihadistes de l’organisation de l’Etat Islamique (EI) de Mossoul-Ouest a été lancée en mi-février. Depuis, plus de 200.000 habitants ont quitté cette partie de la ville. Certains de ses déplacés ont trouvé refuge dans des camps installés à la va-vite dans la périphérie de Mossoul. D’après les Nations Unies, environ 600.000 personnes demeurent piégées dans les quartiers ouest de Mossoul, dont 400.000 habitants de la vieille ville qui constitue un véritable labyrinthe surpeuplé où les forces loyalistes s’efforcent à déloger les combattants de Daech.

En provenance de Jordanie, où il a pris part au 28ème sommet annuel de la Ligue arabe, Guterres est passé par Bagdad dans l’objectif de «faire le point sur la difficile situation humanitaire sur le terrain». Le patron de l’ONU a notamment affirmé que «la protection des civils doit être une priorité absolue».

Au programme de sa visite en Irak, Guterres prévoit ce vendredi un passage à Erbil, la capitale du Kurdistan irakien.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*