Le G7 se prononce pour un départ du président syrien Bachar al-Assad

Les représentants du G7 réunis hier jeudi à Lucques, en Toscane, dans le centre de l’Italie, se sont unanimement prononcés pour un départ du président syrien Bachar al-Assad.

Le sommet du G7 avait été exceptionnellement élargi à plusieurs pays arabes, à savoir le Qatar, la Jordanie, les Emirats arabes unis et l’Arabie saoudite en plus de la Turquie.

Les Etats-Unis, le Japon, le Canada, l’Allemagne, le Royaume-Uni, la France et l’Italie ne conçoivent pas l’avenir de la Syrie avec Bachar al-Assad au pouvoir.

Parallèlement au sommet du G7, le sénateur américain John McCain, partisan de longue date d’une intervention américaine musclée en Syrie, a plaidé pour une nouvelle stratégie visant à mettre l’armée de l’air syrienne « complètement hors de combat », tout en appelant Moscou à se désolidariser de Damas.

Peu après le sommet des ministres des Affaires étrangères des sept pays les plus industrialisés du  monde, le secrétaire d’Etat américain Rex Tillerson s’est envolé pour Moscou. Le G7 cherche à faire pression sur Moscou en affichant un front uni pour une relance du processus politique en Syrie.

Face à la rhétorique occidentale, le président russe Vladimir Poutine a mis en garde contre des « provocations » à l’arme chimique qui vise à mettre en cause le président syrien.

Après le bombardement américain en fin de semaine dernière par les Etats-Unis d’une base militaire syrienne quelques jours après une attaque présumée chimique attribuée par Washington au régime de Damas, la Russie, loin de se démonter, a bombé le torse en menaçant les Etats-Unis de représailles en cas de nouvelle attaque au côté de l’Iran et des autres alliés de Bachar al-Assad.

A propos de Fitzpatrick 1365 Articles

Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*