Entretien à l’Elysée du président François Hollande avec le Roi Mohammed VI

Le roi du Maroc Mohammed VI et le président français, François Hollande ont eu mardi à l’Elysée, un entretien sur les rapports bilatéraux, suivi d’un déjeuner offert en l’honneur du souverain marocain, en présence de membres des gouvernements des deux pays et de nombreuses personnalités et amis du Maroc et de la France du monde politique et culturel.
Les entretiens entre les deux chefs d’Etat ont été axés sur les relations bilatérales qui sont au beau fixe entre Paris et Rabat, sur fond d’un partenariat stratégique à tous les niveaux.
D’ailleurs le président François Hollande a saisi l’occasion pour féliciter le roi Mohammed VI pour le retour du Maroc au sein de l’Union Africaine, saluant en même temps, les initiatives fortes du Maroc pour le développement du continent.
La rencontre entre les deux chefs d’Etat qui intervient à six jours du second tour de l’élection présidentielle française, prévu le 8 mai prochain, au terme du mandat de François Hollande, reflète selon un communiqué du Cabinet royal, « le symbole des liens forts et protéiformes entre les deux pays ».
Elle fait suite à l’adoption, la semaine dernière, par le Conseil de Sécurité de l’ONU d’une résolution favorable au Maroc sur le dossier du Sahara Occidental. Cette résolution a été élaborée par la représentation permanente des Etats-Unis auprès de l’ONU, et adoptée vendredi dernier à l’unanimité des quinze membres du Conseil de Sécurité, grâce à une forte implication de la diplomatie française à New-York.
Paris ne cache pas son franc soutien à la proposition marocaine d’autonomie au Sahara comme solution politique au litige territorial qui envenime les rapports entre les cinq pays maghrébins et particulièrement entre Rabat et Alger qui offre un appui inconditionnel au Front Polisario.
Lors de leur entretien, ajoute le cabinet royal, les deux chefs d’Etat ont évoqué les relations personnelles d’estime et de respect réciproque à la base «du renouveau du partenariat Franco-marocain dans les domaines de la sécurité, du développement durable, de la culture et de l’éducation».
François Hollande et Mohammed VI ont par ailleurs exprimé «leur confiance dans la vitalité de ce partenariat d’exception qui transcende les agendas politiques. Un partenariat d’une portée stratégique pour les deux pays, tant sur le plan bilatéral que du développement euro-méditerranéen et africain», précise le communiqué.
Il s’agit de la dernière rencontre qui réunit le président Hollande avec le roi du Maroc, puisque son mandat prend fin le 8 mai prochain, jour du second tour de l’élection présidentielle française, devant porter l’un des deux candidats en lice, Emmanuel Macron ou Marine Le Pen à la présidence de la république.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*