Un nombre record de civils tués en Syrie par la coalition internationale contre Daech

L’Observatoire Syrien des Droits de l’Homme (OSDH) qui recueille depuis des années des informations sur le conflit syrien, a révélé mardi, que plus de 225 civils ont péri depuis le 23 avril dernier, dans les raids de la coalition internationale qui lutte contre le groupe Etat islamique (Daech).

Parmi les 225 victimes civiles recensées depuis le 23 avril dernier figurent 44 enfants et 36 femmes. Ce chiffre est un record en un mois d’opérations depuis le début des frappes de la coalition en Syrie et en Irak en 2014 et représente une dangereuse escalade.

Durant la même période, 122 djihadistes du groupe Etat islamique ont péri ainsi que huit membres des forces pro-régime, tués près d’Al-Tanaf, à la frontière syro-irakienne le 18 mai dernier.

D’après cette ONG internationale basée à Londres et qui s’appuie sur un vaste réseau de sources en Syrie, ce sont 1 481 civils qui ont été tués en Syrie depuis le début des raids de la coalition internationale en septembre 2014. Airwars, une autre organisation indépendante, assure pour sa part que ce sont plus de 3 500 personnes qui ont perdu la vie en Syrie et en Irak dans les bombardements de la coalition dirigée par les Etats-Unis.

Washington et ses alliés n’ont jamais nié que leurs bombardements, qui visent à chaque fois des cibles liées au groupe Etat islamique, faisaient des victimes civiles. Mais ils reconnaissent dix fois moins de morts, soit 352 victimes civiles « probables » en Irak et en Syrie selon un communiqué de la coalition publié au début du mois.

A propos de Fitzpatrick 1366 Articles

Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*