Israël : Le ministre de l’Intérieur entendu pour d’éventuelles malversations immobilières et fiscales

Au centre d’une affaire de corruption, le ministre israélien de l’Intérieur Aryeh Deri déjà été condamné par le passé à 22 mois de prison pour avoir reçu des pots-de-vin, a été entendu ce lundi, par la police pendant plus de quatre heures.

Dans cette nouvelle affaire, le ministre, chef du parti ultra-orthodoxe Shas, est soupçonné de malversations immobilières et de possible évasions fiscales. La police a été avare de détails mais elle a précisé que l’enquête a été ouverte il y a un peu plus d’un an et qu’elle est menée en lien avec l’autorité fiscale.

Selon le quotidien Haaretz, Aryeh Deri devait notamment fournir des explications sur la manière dont il a financé des acquisitions immobilières ces dernières années, notamment sa villa à Safsufa, un village dans le nord d’Israël.

Certains médias israéliens rapportent que la police envisagerait de demander son assignation à résidence ainsi que sa suspension du poste de ministre de l’Intérieur pour possibles conflits d’intérêts.

L’épouse d’Aryeh Deri, Yaffa, a également été convoquée et 14 autres personnes dans l’entourage du ministre, dont des hauts fonctionnaires, ont été arrêtées. Un des porte-paroles du ministre de l’Intérieur a déclaré qu’Aryeh Deri répondrait à toutes les questions et qu’il «fait confiance aux forces de l’ordre pour qu’elles fassent leur travail de manière responsable et adéquate».

Cette nouvelle affaire a le parfum du déjà vu pour Aryeh Deri. Déjà ministre de l’Intérieur de 1988 à 1993, il avait été reconnu coupable d’avoir touché un pot-de-vin de 155.000 dollars, ainsi que pour fraude et abus de confiance et condamné en 2000, à 22 mois de prison. Sa peine avait été réduite pour «bonne conduite».

A propos de Fitzpatrick 1301 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*