Cinq pays de la région MENA isolent le Qatar

Cinq Etats de la région MENA ont annoncé lundi leur décision de rompre toute relation diplomatique et de fermer leurs frontières terrestres et aériennes avec le Qatar.

Il s’agit de l’Arabie saoudite, Bahreïn, l’Egypte, les Emirats Arabes Unis (EAU) et le Yémen qui ont justifié leur décision en invoquant des questions de sécurité et en accusant le Qatar de déstabiliser la région et de soutenir des «groupes terroristes».

Par ailleurs, Ryad et Manama ont annoncé la suspension de l’ensemble des liaisons terrestres, aériennes et maritimes avec le même pays par le biais de courts communiqués relayés par leurs agences de presse officielles. Dans le même ordre d’idées, la diplomatie égyptienne a annoncé la fermeture des frontières égyptiennes « aériennes et maritimes devant tous les moyens de transport qataris ».

En outre, le Qatar a été exclu de la coalition militaire arabe, active au Yémen sous commandement saoudien, pour «son soutien au terrorisme». Il faut noter que l’Egypte, les EAU et Bahreïn font également partie du même collectif. Une décision approuvée par les autorités yéménites.

L’Arabie saoudite, Bahreïn et les EAU avaient déjà rappelé en 2014, leurs ambassadeurs à Doha, en guise de protestation contre les rapports entre le Qatar et la confrérie des Frères musulmans égyptienne après le renversement du président égyptien, Mohamed Morsi qui en est membre, par l’actuel dirigeant égyptien Abdel Fattah al-Sissi.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*