Six recruteurs présumés du groupe EI arrêtés dans trois pays européens

Six éléments présumés du groupe djihadiste de l’Etat Islamique (EI) ont été interpellés mercredi en Espagne, en Allemagne et au Royaume-Uni.

Ces arrestations s’inscrivent dans le cadre d’une enquête espagnole entamée en 2015 et portant sur des personnes cherchant à recruter  des volontaires pour le compte de Daech (acronyme arabe de l’EI), ont annoncé les autorités espagnoles.

Cette opération a permis l’arrestation des membres de cette organisation basée à Palma de Majorque, dans l’archipel des Baléares, et dirigée par un « imam salafiste », interpellé au Royaume-Uni, d’après un communiqué du ministère espagnol de l’Intérieur. Agé de 44 ans, ce responsable religieux faisait l’objet d’un mandat d’arrêt européen.

La police locale a annoncé dans un communiqué, que le suspect a été arrêté à Birmingham (dans l’ouest de l’Angleterre) qui fait partie des principaux bastions des islamistes britanniques.

D’après le ministère espagnol de l’Intérieur, ce « prédicateur salafiste, dont le discours public était très connu des services policiers et de renseignements européens, se consacrait, en privé, au recrutement de combattants et à la collecte de fonds pour la Syrie».

La même source a indiqué que ce groupe tenait « des réunions hebdomadaires clandestines de jeunes proches idéologiquement … pour réussir à les faire voyager vers des zones de conflit ». Et d’ajouter que « l’engagement du groupe et son adhésion totale aux consignes de Daech, la justification des actions terroristes menées par des acteurs solitaires en Europe et sa prédisposition à pratiquer le jihad violent ont motivé cette opération ».

En outre, quatre arrestations ont eu lieu à Palma et une autre en Allemagne. Des perquisitions sont en cours dans ce dernier pays, de même qu’au Royaume-Uni.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*