Syrie : 224 civils tués dans des frappes aériennes de la coalition internationale à Raqqa

Les frappes aériennes de la coalition internationale dirigée par les Etats-Unis en Syrie auraient fait 224 morts parmi les civils en un mois dans la ville de Raqqa, depuis le début de la bataille pour la reprise de son contrôle des djihadistes de Daech, rapporte ce jeudi, l’Observatoire syrien des droits de l’Homme(OSDH).

Selon l’ONG, 38 enfants et 28 femmes figureraient parmi les civils tués. Les pertes civiles pourraient être encore plus élevées parce que l’OSDH ne prend pas en compte les civils tués lors des opérations au sol ou en tentant de fuir Raqqa par la voie terrestre ou à bord d’embarcations sur l’Euphrate.

Commentant cette annonce de l’OSDH, le colonel américain Ryan Dillon, porte-parole de la coalition internationale, a affirmé qu’elles se fondaient sur «des sources peu fiables».

L’Observatoire syrien des droits de l’Homme assure également que, depuis le début de la bataille de Raqqa, 311 djihadistes et 106 membres de l’alliance arabo-kurde ont été tués et des centaines d’autres blessés.

L’offensive pour la reconquête de Raqqa a été lancée le 6 juin dernier et un mois plus tard, les combats sont plus acharnés que jamais. La coalition arabo-kurde fait face à une résistance acharnée des djihadistes dans la vieille ville, dans l’est de la cité. Les contre-offensives de l’Etat islamique dans le quartier d’Al-Hal ralentissent considérablement l’avancée des troupes de l’alliance.

La situation des civils est en revanche, très préoccupante. Les Nations unies estiment que 100.000 civils sont toujours piégés à Raqqa et les djihadistes les utilisent comme boucliers humains en les empêchant de fuir le champ de bataille.

A propos de Fitzpatrick 1363 Articles

Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*