Un ressortissant américain condamné en Iran à dix ans de prison pour espionnage

Gholamhossein Mohseni Ejei, porte-parole du pouvoir judiciaire iranien, a annoncé à la télévision iranienne, la condamnation à dix ans de prison ferme, d’un doctorant en histoire de nationalité américaine pour espionnage.

Le doctorant en question se nomme Xiyue Wang et est âgé de 37 ans. Il est né en Chine avant d’être naturalisé américain. Il avait été arrêté en juillet 2016 alors qu’il tentait de quitter l’Iran.

Les autorités iraniennes l’accusent d’avoir, «sous le couvert de faire de la recherche», collecté des informations et des documents officiels au profit des Etats-Unis. La justice iranienne a précisé qu’il aurait copié 4.500 documents. Elle lui laisse cependant la possibilité de faire appel de sa condamnation.

Spécialiste de la fin du 19ème Siècle et du début du 20ème eurasiatique, Xiyue Wang était notamment actif au Centre d’études Sharmin et Bijan Mossavar-Rahmani de l’université de Princeton, que le site internet de la justice iranienne Mizan assure avoir des liens avec les services de renseignements israéliens et occidentaux.

Princeton assure pour sa part que Xiyue Wang était en Iran pour des recherches sur la dynastie révolue des Kadjars. Le département d’Etat américain accuse la République islamique de fabriquer de fausses accusations afin de justifier la détention d’Américains et d’autres ressortissants étrangers.

Dans le cadre de la lutte contre « l’infiltration occidentale », des dizaines d’artistes, de journalistes et d’hommes d’affaires, dont certains disposent aussi de la nationalité américaine, britannique, autrichienne et canadienne et françaises ont été arrêtés ces derniers mois, alors qu’un flot de délégations commerciales sont arrivées dans le pays depuis l’accord nucléaire de juillet 2015.

Des Iraniens possédant la double nationalité ont été également arrêtés ces derniers mois pour espionnage et collaboration avec des gouvernements hostiles au régime de Téhéran.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*