L’OMS met en garde l’Arabie Saoudite contre une épidémie de choléra

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a estimé vendredi dernier, que l’épidémie de choléra qui s’est déclarée au Yémen est susceptible de se propager lors du pèlerinage à La Mecque, en Arabie saoudite, prévu en septembre prochain.

Chaque année, deux à quatre millions de Musulmans, dont environ deux millions d’étrangers, accomplissent le pèlerinage à La Mecque. D’après l’OMS, une telle concentration humaine augmente les risques de propagation de maladies, dont le choléra, la fièvre jaune, la dengue et la méningite.

Le royaume wahhabite n’a pas connu d’épidémie de choléra depuis plusieurs années en raison d’une surveillance accrue et des dépistages pour détecter les cas suspects dans les plus brefs délais, à en croire Dominique Legros, un spécialiste du choléra pour l’OMS. « Selon moi, ils sont bien préparés», a-t-il assuré au cours d’une conférence de presse des Nations Unies.

Au Yémen, la situation est tout autre en raison du conflit et des faibles moyens de lutte contre la maladie. Depuis le début de l’épidémie de choléra en fin avril, un peu plus de 313.500 cas présumés ont été recensés, d’après des données des Nations Unies datant du 11 juillet.

Sur la même période, 1.732 personnes sont décédées des suites de cette pathologie dans ce pays. «L’épidémie est plus forte et plus rapide que toutes celles que nous avons connues», a résumé Jamie Mc Goldrick, le coordinateur de l’aide humanitaire des Nations Unies au Yémen.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*