La Russie adopte la déchéance de nationalité pour les citoyens reconnus coupables de terrorisme

Les députés russes ont adopté hier mercredi en troisième lecture, un projet de loi permettant de déchoir de leur nationalité les citoyens naturalisés russes et reconnus coupables de «terrorisme».
D’après ce texte, toute personne ayant été naturalisée russe et qui est ensuite condamnée pour avoir commis ou préparé un crime «relevant d’activités terroristes» est susceptible de se voir retirer la nationalité russe.
Les services russes d’immigration devront être informés des décisions des tribunaux dans les cinq jours qui suivent.
La nouvelle loi obligera également les futurs Russes à prêter serment au moment de recevoir leur nouvelle nationalité. Ils devront jurer de respecter la loi et la Constitution et d’être « vrais envers la Russie, respecter sa culture, son histoire et ses traditions ».
A noter enfin que la loi votée hier rend également plus facile l’obtention de la nationalité russe pour les citoyens ukrainiens, en dépit de la grave crise que traversent les relations entre les deux pays.
Le texte doit encore être voté par les sénateurs, ce qui devrait être une formalité, avant d’être promulgué par le président russe. Il devrait alors entrer en vigueur dès le 1er septembre prochain.
L’idée de ce projet de loi avait été émise par Vladimir Poutine en avril dernier après l’attentat qui avait fait 15 morts dans le métro de Saint-Pétersbourg, attentat dont l’auteur présumé était originaire du Kirghizstan mais avait obtenu la nationalité russe. Un grand nombre de Russes sont partis rejoindre les rangs du groupe Etat islamique en Irak et en Syrie.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*