Syrie : L’Etat islamique a perdu la moitié de son fief de Raqqa

L’Observatoire Syrien des Droits de l’Homme (OSDH) a annoncé que les Forces Démocratiques syriennes (FDS), contrôlaient la moitié de la ville de Raqqa, bastion de l’Etat islamique dans le nord de la Syrie.

Les FDS, qui ont déclenché leur offensive pour s’emparer de la ville de Raqqa il y a huit mois, ont pris le contrôle de plusieurs quartiers et se rapprochent du centre-ville.

Cette progression a été réalisée moins de deux mois après l’entrée des FDS dans la ville. Mais l’alliance de combattants kurdes et arabes soutenue par la coalition internationale menée par les Etats-Unis continue à faire face à une farouche résistance des djihadistes, qui ont notamment recours à des bombes, des engins piégés et des drones munis de charges explosives.

Les victimes collatérales sont également nombreuses. L’OSDH a rapporté la mort mercredi dernier de 29 civils, dont au moins huit enfants, tués dans une série de frappes aériennes de la coalition contre Raqqa. Et ces pertes pourraient encore augmenter. Les Nations unies estiment à entre 20 000 et 50 000 le nombre de civils pris au piège dans la ville.

L’Etat islamique s’était emparé de Raqqa en 2014 et avait fait de la ville la capitale de son califat autoproclamé. L’organisation y avait commis de nombreuses exactions, dont de nombreuses décapitations, des exécutions massives, des viols, des rapts, des opérations de « nettoyage » ethnique, des lapidations de femmes soupçonnées d’adultère et des morts atroces infligées à des homosexuels.

La perte de la ville serait lourde de conséquences pour les djihadistes de l’Etat islamique en Syrie, qui ont été évincés plus tôt ce mois-ci de la ville irakienne de Mossoul.

A propos de Fitzpatrick 1366 Articles

Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*