La coalition internationale bloque en Syrie, un convoi de djihadistes évacués du Liban

La coalition internationale sous commandement américain a mené hier mercredi, une frappe aérienne pour stopper un convoi transportant des djihadistes de l’Etat islamique évacué du Liban, suite à un accord entre le Hezbollah et l’organisation djihadiste.

Ce convoi devait rejoindre les territoires que contrôle l’Etat islamique dans la partie orientale de la Syrie voisine de la frontière irakienne.

Le colonel Ryan Dillon, porte-parole de la coalition internationale antidjihadiste, a expliqué qu’une «frappe aérienne» avait créé un cratère et détruit un petit pont pour empêcher le convoi de se diriger plus à l’est de la Syrie. Aucune précision n’a été communiquée sur la zone géographique où le raid a été mené.

La coalition a également frappé un groupe de véhicules à bord desquels se trouvaient d’autres combattants de l’Etat islamique et qui allaient à la rencontre du premier convoi, en provenance des territoires contrôlés par leur organisation plus à l’est.

Les djihadistes de l’Etat islamique étaient évacués depuis le Liban. Ces derniers ont été évincés de la frontière libano-syrienne à la suite d’une semaine d’offensive menée sur un front par l’armée libanaise et sur un autre front par l’armée syrienne et son allié du Hezbollah.

C’est le parti chiite libanais qui a conclu lundi un accord avec les djihadistes leur permettant d’être évacués par bus avec leurs familles vers la ville de Boukamal située à Deir Ezzor, dernière province syrienne frontalière de l’Irak, encore entre les mains des djihadistes.

Cet accord a provoqué un tollé en Irak et soulevé de nombreuses critiques. Le colonel Ryan Dillon a affirmé que déplacer les terroristes de l’Etat islamique, qui est une menace mondiale, d’un endroit à un autre n’est pas une solution durable.

L’Etat islamique a proclamé un « califat » sur des territoires conquis en Irak et en Syrie et où il a fait régner la terreur avant d’être délogé par une série d’offensives de ses principaux fiefs. Le groupe est également le commanditaire de plusieurs attentats menés en Europe.

A propos de Fitzpatrick 1366 Articles

Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*