Une «zone de désescalade» en Syrie au cœur des discussions entre la Jordanie et la Russie

En visite à Amman, le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov a discuté avec les autorités du royaume de Jordanie de la nécessité de sécuriser les frontières du pays avec la Syrie en guerre.

Les discussions entre les deux parties ont portés sur «la mise en place d’une zone de désescalade» dans le sud-est de la Syrie. Selon le ministre jordanien des Affaires étrangères Aymane Safadi, la Jordanie, la Russie et les Etats-Unis sont déterminés à atteindre l’objectif de créer dès que possible, une «zone de sécurité» dans la région.

Amman, Moscou et Washington ont conclu le 9 juillet dernier un accord de cessez-le-feu dans le sud-ouest de la Syrie, une région qui jouxte la Jordanie, un cessez-le-feu qualifié hier lundi de succès par la Russie et la Jordanie.

Désormais, le royaume hachémite cherche à sécuriser sa frontière plus à l’est, dans une région secouée ces derniers jours, par des combats ayant obligé de nombreux réfugiés à fuir une nouvelle fois.

Pour Amman, qui a vu son économie durement touchée par la fermeture des frontières avec l’Irak et la Syrie, la question de ses frontières avec la Syrie dépasse les simples considérations sécuritaires.

Les 370 kilomètres de frontières que partage la Jordanie avec le voisin syrien, sont toujours fermées mais Amman espère rouvrir cette frontière à travers laquelle transitaient annuellement plus d’un milliard de dollars de marchandises, notamment par le point de passage de Jabar, fermé depuis plus de deux ans.

La Jordanie ainsi que les Etats-Unis sont même allés jusqu’à demander à deux groupes d’opposition syriens qui contrôlent les portions dans le sud de la Syrie de cesser le combat contre les forces du régime de Damas et de se replier sur le territoire jordanien.

A propos de Fitzpatrick Georges 1374 Articles

Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*