Syrie : Lafarge aurait bien effectué des versements d’argent à l’Etat islamique

L’ex-directeur général adjoint opérationnel de Lafarge, Christian Herrault, a reconnu que l’entreprise était « entrée dans une économie de racket » en Syrie, où une usine implantée a été maintenue malgré la présence de l’Etat islamique.

La branche syrienne de Lafarge aurait ainsi versé environ 30 000 dollars chaque mois à l’Etat islamique en Syrie, prélevant l’argent directement dans le cash de l’usine. Cet aveu a été fait après l’audition des responsables de Lafarge Ciment en Syrie.

D’après une source proche de l’enquête, trois anciens salariés de Lafarge en Syrie, un informaticien, un ingénieur et un employé chargé des emballages sont venus de Syrie pour répondre à la convocation des magistrats qui les ont entendus cette semaine. Leur avocate a rapporté qu’ « ils ont confirmé le caractère accablant des éléments qui pourraient être retenus contre Lafarge ».

Les juges d’instruction chargés de cette affaire très sensible tentent de déterminer les liens qu’a pu entretenir le géant du ciment, notamment avec l’organisation Etat islamique pour faire fonctionner en 2013 et 2014, malgré le conflit, la cimenterie de Jalabiya, située dans le nord du pays.

Les enquêteurs cherchent également à déterminer la connaissance qu’auraient eu des responsables du groupe en France de ces agissements et du danger qu’ils ont pu faire courir aux employés sur place.

Le scandale a éclaté il y a un an lorsque le journal français « Le Monde » a révélé de « troubles arrangements » entre LCS (Lafarge Cement Syrie), branche syrienne du groupe, et l’Etat islamique alors que l’organisation djihadiste gagnait du terrain et devenait incontournable dans la région.

Le SNDJ (Service national de douane judiciaire) s’était vu confier le dossier après que le ministère de l’Economie ait déposé plainte en septembre 2016 et a conclu que LCS a « effectué des paiements aux groupes djihadistes » via un intermédiaire pour que la cimenterie continue à fonctionner.

A propos de Fitzpatrick Georges 1374 Articles

Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*