Le Qatar s’apprête à acheter en France douze chasseurs Rafale supplémentaires

Le Qatar envisagerait prochainement une possible levée d’option portant sur l’achat de douze Rafale français supplémentaires, rapporte le journal économique français en ligne «La Tribune».

Cette option fait partie d’un contrat signé en mai 2015 entre le Qatar et Dassault Aviation, d’un montant de 6,3 milliards d’euros (armement compris de MBDA et Safran) pour l’achat de 24 avions de chasse français (six en version biplace et 18 en version monoplace).

Cette transaction serait l’objet de la récente visite à Doha, du Président Directeur Général de Dassault Aviation, Eric Trappier. Nul doute que ce possible rallongement de contrat sera abordé par le président français Emmanuel Macron à l’occasion de sa prochaine visite le 7 décembre prochain au Qatar.

Après avoir mis de longues années à prendre son envol, l’avion Rafale a désormais le vent en poupe. L’Egypte, premier pays où le Rafale avait trouvé preneur début 2015, poursuit les négociations avec assiduité avec la France, à l’occasion du déplacement cette semaine d’une délégation égyptienne à Paris.

Le Caire pourrait lui aussi lever l’option d’achat pour douze Rafale supplémentaires après les 24 commandes déjà passées. Si toutes ces pistes se concrétisaient, elles porteraient, au total, à 108 le nombre d’appareils vendus par l’avionneur français Dassault à l’étranger, après la signature par l’Inde contrat portant sur l’achat de 36 avions de combat il y a un an.

Les commandes pourraient encore s’accélérer. Eric Trappier a affirmé en mai qu’un quatrième contrat à l’étranger pourrait être signé, mais « plutôt pour 2018 », sans en dire plus. De plus, l’Inde n’a jamais caché vouloir commander davantage que les 36 avions Rafale qu’elle a déjà obtenus.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*