Quand les BRICS envisagent de sauver l’économie européenne…

Très prochainement, il se pourrait que les pays émergents du BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud) aident l’Europe en proie à une crise de la dette sans précédent. Ce, entre autres, en augmentant leurs réserves internationales par l’acquisition de titres libellés en euros, une information révélée mardi par le quotidien économique brésilien Valor Economico.

Pour éviter toute spéculation, Valor Economico a clairement mentionné qu’il n’y a pas encore eu de discussions sur la question. Celles-ci auront lieu le 22 septembre prochain. « Les BRICS se réuniront la semaine prochaine à Washington et nous allons discuter pour savoir comment aider l’Union Européenne à sortir de cette situation » a déclaré mardi devant les médias Guido Mantega, ministre brésilien des Finances. Cette rencontre ne concernera que ses homologues du groupe informel des puissances émergentes.

Contrairement à l’autorité brésilienne qui s’est montrée peu loquace face à la presse, Valor Economico donne plus de détails concernant les probables conditions d’acquisition d’obligations européennes. Ainsi, elles ne pourraient être limitées qu’à celles des pays les plus solides à l’instar de l’Allemagne ou de la Grande Bretagne. Un point qui va très certainement animer les débats, notamment, du fait que la Russie a d’ores et déjà annoncé qu’elle a l’habitude d’étudier les demandes d’aide financière de l’Union Européenne « au cas par cas », « mais pas dans le cadre du BRICS », selon les propos d’une source proche du Kremlin à l’AFP.

Il faut noter que la situation de la Grèce a des sérieuses répercussions non seulement sur la zone Euro mais sur l’économie mondiale ; et t, les BRICS ne sont donc pas épargnés.

A propos de Fitzpatrick 1363 Articles

Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*