L’Arabie saoudite à la rescousse d’un Yémen en faillite

L’Arabie saoudite a rendu publique mercredi sa décision de faire don au Yémen de deux milliards de dollars destinés à financer certains besoins de ce pays déchiré par un conflit armé depuis trois ans.

Déjà engagé militairement au Yémen, le royaume wahhabite va remettre un chèque de deux milliards de dollars à la Banque centrale yéménite qui souffre d’un manque de liquidités. Cette opération portera à trois milliards de dollars le total des fonds octroyés jusqu’à présent, par le gouvernement saoudien à la Banque centrale du Yémen.

Les autorités saoudiennes ont précisé que ce financement a pour objectif de renforcer la monnaie locale yéménite, le Riyal, qui ne cesse de perdre en valeur.

En revanche, Ryad a accusé les rebelles houthis d’avoir détourné des fonds affectés aux services publics impactant négativement le cours de la monnaie locale, ce qui a «affecté sérieusement la vie des Yéménites depuis des années».

A ce propos, le riyal yéménite a subi une forte dépréciation par rapport au billet vert. A l’heure actuelle, un dollar équivaut à 500 riyals.

 

Par ailleurs, le royaume wahhabite fait face lui-même à d’importantes difficultés économiques. Pour preuve, son budget de l’année en cours est déficitaire de 52 milliards de dollars.

A propos de Fitzpatrick Georges 1445 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*