Profond remaniement au sommet des forces armées saoudiennes

Le roi Salmane d’Arabie saoudite a remplacé lundi dans la soirée les principaux dirigeants des forces armées militaires de son pays, parmi lesquels le chef d’état-major.

La presse officielle a rapporté mardi le profond remaniement opéré par le souverain saoudien au sein de l’armée. Les chefs de l’armée de l’air et de l’armée de terre ont été remplacés, de même que certains fonctionnaires civils, dont divers sous-ministres. Le chef d’état-major, Abdel Rahmane ben Saleh al-Bunyan, a été limogé, au profit du général Fayyad al-Ruwaili, a indiqué l’agence de presse officielle SPA.

Les autorités saoudiennes n’ont pas communiqué les raisons de ces changements au sommet des forces armées. Il est à noter que ce pays dirige, depuis trois ans, la coalition militaire arabe au Yémen, qui appuie les forces loyalistes contre les insurgés Houthis.

Notons que ce remue-ménage survient après l’annonce, à Sanaa, d’une bavure de cette coalition : un de ses avions aurait pris pour cible, par inadvertance, une base militaire des forces armées yéménites. Ce qui, selon des sources militaires pro-gouvernementales, aurait occasionné la mort de six à 20 personnes et fait 15 blessés.

Plus globalement, plus de 9 200 personnes ont été tuées suite au conflit au Yémen et environ 2 200 sont mortes de choléra dans ce contexte, d’après l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). La même guerre a fait près de 53 000 blessés.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*