Israël : l’autorisation de survol de l’Arabie saoudite ouvre de nouveaux horizons

Après une première liaison entre Israël et l’Inde survolant l’espace saoudien, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a exprimé hier dimanche lors du Conseil des ministres hebdomadaire, s’est félicité de la réduction de cinq heures de la durée des vols directs entre Tel-Aviv et Bombay.

Un avion de la compagnie aérienne Air India a effectué jeudi soir son premier vol direct à destination de Tel-Aviv en passant par l’espace aérien de l’Arabie saoudite.

La levée par Ryad de l’interdiction d’emprunter l’espace aérien saoudien pour les vols commerciaux entre l’Inde et Israël est vue par le Premier ministre israélien comme un grand changement qui va permettre de développer les liaisons directes entre les deux pays et de desservir d’autres destinations asiatiques.

Les vols directs de la compagnie aérienne israélienne El Al vers Bombay, capitale économique de l’Inde, durent actuellement environ huit heures car ils doivent contourner l’espace aérien saoudien, ce qui rallonge leur parcours. Air India, de son côté, envisage déjà de lancer trois vols par semaine vers et depuis Israël.

Israël et l’Arabie Saoudite n’entretiennent pas de relations diplomatiques. Mais leur animosité semble s’estomper face à ce qu’ils perçoivent comme une menace commune dans la région, la République islamique d’Iran, qu’ils accusent de visées expansionnistes dans la région du Moyen-Orient.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*