Egypte : Vers une réélection assurée d’Al-Sissi

Le président sortant de l’Egypte, Abdel Fattah al-Sissi est certain d’être reconduit dans ses fonctions à l’issue de l’élection présidentielle qui s’est ouverte lundi et qui a pour seul enjeu le taux de participation.

Les votes ont eu lieu sous haute surveillance lors de la première journée de cette élection présidentielle, tant ce pays arabe est le théâtre de divers attentats djihadistes depuis 2013. En outre, le groupe Etat Islamique (EI) avait d’ores et déjà prévenu qu’il comptait frapper des lieux liés à ce scrutin.

Le chef d’Etat égyptien a voté dès l’ouverture des bureaux, à 9 heures locales (7 heures GMT), dans un établissement scolaire d’Héliopolis, un quartier huppé ultra-sécurisé du Caire.

Quant à son seul rival, Moussa Mostafa Moussa, qui soutenait Al-Sissi avant de présenter sa candidature pour lui éviter d’être l’unique présidentiable, il a également voté dans la capitale égyptienne, Le Caire.

Vu qu’il n’y a pas de réel enjeu, ce n’est que le taux de participation qui suscite de l’intérêt. Au dernier scrutin présidentiel en Egypte, cet indicateur était de 37 % après deux jours de vote, la raison pour laquelle le gouvernement avait prolongé cette élection de 24 heures, ce qui a porté le taux de participation à 47,5 %.

Cette fois-ci, la gouverneure d’Al-Bahaira (nord) Nadia Abdo a même promis aux autorités locales des récompenses pour les localités qui enregistreront un fort taux de participation. «Nous leur fournirons l’eau, l’assainissement (des eaux usées), l’électricité», a-t-elle déclaré sur une chaîne de télévision.

A propos de Fitzpatrick Georges 1412 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*