Report du procès d’une djihadiste française présumée en Irak

Le procès de la djihadiste française Mélina Boughedir a été reporté au 3 juin prochain, a annoncé son avocat mercredi dernier, le jour de sa nouvelle comparution pour «terrorisme» devant la justice irakienne.

La justice irakienne avait condamné le 19 février dernier, Mélina Boughedir, 27 ans, à sept mois de prison pour «entrée illégale» en Irak une peine que la Française avait d’ores et déjà purgé en préventive. Par la suite, cette djihadiste tricolore a été à nouveau jugée le mois dernier pour «terrorisme» et risque la peine de mort.

Il est à noter que Mélina Boughedir a accompagné son époux parti combattre au sein de l’organisation de l’Etat Islamique (EI). C’est durant l’été 2017 que la Française a été arrêtée avec ses quatre enfants à Mossoul, qui était le bastion du groupe EI.

Cette jeune femme a comparu devant le tribunal pénal central de Bagdad mercredi dernier et ne pensait pas devoir comparaître à nouveau devant le juge antiterroriste en Irak.

Ainsi, son extradition vers l’Hexagone paraissait certaine. Mais, lors de l’examen de l’appel, qui est systématique dans la législation irakienne, le Conseil suprême des juges a décidé de requalifier les charges avec l’accusation d’appartenance au groupe EI.

Cette instance «a ordonné un nouveau procès car elle a considéré qu’elle (Mélina Boughedir) avait caché des informations sur son mari», a expliqué le président de l’audience, le juge Souhail Abdallah.

A propos de Fitzpatrick Georges 1437 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*