Irak :Un téléphone permet la capture de dirigeants du groupe Etat Islamique

Les autorités irakiennes ont rapporté jeudi la capture de quatre dirigeants de l’organisation djihadiste de l’Etat Islamique (EI) grâce au téléphone d’Ismaïl al Eithaoui, un autre chef islamiste proche du « calife » Abou Bakr al Baghdadi.

Ismaïl al Eithaoui, alias Abou Zaïd al Iraki, a été arrêté en février dernier sur le sol turc avant d’être livré aux autorités irakiennes, d’après le conseiller à la sécurité auprès du gouvernement irakien, Hicham al Hachimi. En employant l’application Telegram du mobile du djihadiste, les services secrets irakiens ont poussé nombre de chefs de Daech (acronyme arabe du groupe EI) réfugiés en Syrie à se rendre en Irak, où ils ont été interpellés, a expliqué M. Hachimi.

Saddam al Djamel fait partie des dirigeants djihadistes arrêtés. Cet islamiste syrien faisait fonction de gouverneur de la région de l’Euphrate oriental pour le compte de Daech. A en croire le conseiller du gouvernement irakien, Djamel et Eithaoui sont les deux plus importants leaders de l’organisation de l’EI capturés vivants. Il est à noter que l’opération a été réalisée en coordination avec les forces américaines.

Après l’arrestation d’Ismaïl al Eithaoui l’hiver dernier, les services secrets américains et irakiens ont découvert des comptes bancaires employés par le groupe EI et des codes secrets que les éléments de ce mouvement utilisaient pour échanger.

La télévision irakienne a rapporté mercredi soir la capture par les forces de sécurité de divers dirigeants de Daech pendant qu’ils passaient la frontière irakienne en provenance de Syrie. Les Irakiens Omar al Karbouli et Essam al Zaoubaï et le Syrien Mohamed al Kadir font partie des commandants djihadistes arrêtés.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*