L’Algérie épinglé pour le traitement inhumain des migrants subsahariens

Dans un reportage accablant, l’Algérie est une nouvelle fois accusée de mener une politique migratoire répressive à l’égard des subsahariens africains.

Les arrestations arbitraires, les traitements inhumains et dégradants ainsi que les expulsions massives dont sont victimes ces migrants dans ce pays maghrébin, sont vivement dénoncés dans un document préparé par l’agence de presse américaine Associated Press (AP) et diffusé par Al-Jazira, avant d’être largement relayé par les médias américains.

«Durant les quatorze mois écoulé, l’Algérie a abandonné plus de 13.000 migrants dans le désert du Sahara. Parmi eux se trouvent des femmes enceintes et des enfants. Ces personnes sont forcées, parfois sous la menace des armes, à marcher sous un soleil brûlant sans aucune assistance, ni eau ni nourriture», précise le document de l’agence AP.

Plusieurs personnes sont décédées tandis que d’autres ont disparu au cours de cette périlleuse traversée du désert, d’après certains témoignages recueillis par l’agence de presse américaine.

En outre, certaines femmes enceintes ont perdu leurs bébés durant leur expulsion punitive. Pour information, les migrants expulsés sont confrontés à une chaleur pouvant atteindre 48 degrés Celsius.

L’Algérie a recommencé à organiser des expulsions massives depuis octobre dernier, lorsque l’Union Européenne (UE) a renouvelé la pression sur les Etats maghrébins pour qu’ils bloquent les clandestins désireux de gagner le vieux continent.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*