Israël accusé d’avoir attaqué une base du régime syrien de Bachar al-Assad

L’armée syrienne avait riposté dans la soirée de dimanche, à une «agression» israélienne contre la base aérienne T4 dans la province centrale de Homs, rapporte l’agence de presse officielle syrienne «Sana» citant une source militaire.

D’après cette source militaire, les défenses anti-aériennes ont abattu des missiles qui visaient l’aéroport T-4, touchant un des avions et contraignant les autres à quitter l’espace aérien syrien.

Rami Abdel Rahmane, le directeur de l’Observatoire Syrien des Droits de l’Homme (OSDH), a confirmé, de son côté que «l’aéroport T4 et ses alentours à proximité de Palmyre, avaient été la cible d’un bombardement aux missiles».

Il a lui aussi, a attribué ces frappes à l’aviation israélienne, ajoutant que le bombardement avait fait des morts parmi «des combattants iraniens dans l’aéroport» et d’autres forces pro-régime sans donner de bilan. En revanche, un porte-parole de l’armée israélienne a refusé de commenter ces informations.

Ce n’est pas la première fois qu’Israël, qui ne cesse de répéter qu’il ne permettra pas de présence militaire iranienne en Syrie, a été pointé du doigt à maintes occasions par diverses sources, pour des attaques militaires similaires contre son voisin arabe.

L’Iran, la Syrie et la Russie avaient déjà fait porter à l’Etat hébreu la responsabilité de tirs de missiles le 9 avril dernier contre la base T4, qui avaient tué jusqu’à 14 combattants, dont sept Iraniens. Le 10 mai, c’est Israël lui-même qui avait annoncé une attaque «de grande envergure» en Syrie, où avions de chasse ont ciblé 12 objectifs, après avoir intercepté dans l’espace israélien un drone venu de Syrie.

Israël, qui s’est emparé en 1967 de la majeure partie du plateau syrien du Golan, qu’elle a annexée en 1981, et la Syrie sont en état de guerre et les forces israéliennes s’inquiètent de l’influence grandissante de l’Iran dans le conflit syrien.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*