Dieselgate : les autorités allemandes ouvrent une enquête sur Opel

L’autorité fédérale allemande de l’automobile (KBA) dispose de preuves tangibles montrant que le mécanisme de gestion des gaz d’échappement de certains modèles diesel du constructeur automobile allemand Opel se bloque pendant la conduite, rapporte le quotidien Bild dans son édition dominicale.

Au cours du week-end, le ministère allemand des Transports a annoncé qu’Opel fait l’objet d’une enquête dans le cadre du dieselgate. « Il y a une audition officielle contre Opel en ce qui concerne trois modèles Euro 6», a affirmé un porte-parole du ministère.

Selon le journal allemand, environ 60.000 Opel Cascada, Insignia et Zafira, équipées de la technologie dernier cri d’émissions Euro 6, sont concernées par ce problème. Notons que l’Allemagne compte 10.000 de ces voitures.

A en croire le Bild am Sonntag, les émissions d’oxyde d’azote des véhicules concernés sont de plus de 10 fois supérieures aux standards réglementaires. Mais les modèles produits actuellement ne sont pas concernés par ces anomalies, précise le journal.

En réaction, un porte-parole d’Opel a rappelé par le biais d’un courrier électronique qu’en décembre 2015, le groupe automobile avait d’ores et déjà pris acte des possibilités d’amélioration de son mécanisme d’émission et «inauguré une initiative technologique visant à améliorer la transparence, la crédibilité et l’efficacité pour le bien de (ses) clients».

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*