Etats-Unis : les réunifications de centaines de familles de migrants bloquées faute d’éligibilité

La réunification de près d’un millier de familles séparées après leur entrée illégale sur le territoire américain ne pourra pas avoir lieu, comme initialement prévu, au plus tard aujourd’hui (jeudi), l’administration américaine ayant jugé leur dossier inéligible.

D’après des documents déposés lundi auprès d’un tribunal, 917 dossiers sont « inéligibles » à la réunification des familles ou, dans le meilleur des cas, leur éligibilité demeure non encore déterminée.

Dans ce lot, beaucoup de parents pourraient d’ores et déjà avoir été expulsés du territoire américain, sans leurs enfants. Selon la même source documentaire, 463 dossiers de ce type sont en cours d’examen.

L’administration américaine estime « inéligibles » les dossiers dans le cadre desquels il n’a pas été possible de confirmer la filiation, où les parents ont un passé criminel (64 cas) ou une maladie contagieuse, ou encore si les parents ont renoncé à la réunification (130 cas).

Les avocats des autorités américaines ont assuré mardi au juge fédéral Dana Sabraw de San Diego (Californie) que les retrouvailles de 1 012 parents avec leurs enfants avaient eu lieu et qu’en tout, plus de 1 600 familles « éligibles » seraient réunies d’ici aujourd’hui (jeudi), date limite des réunifications arrêtée par la justice américaine quelques semaines auparavant.

De son côté, Adam Isacson, de l’ONG Washington Office on Latin America (WOLA), a confié à la presse que « les 917 autres cas, y compris les 463 qui pourraient être hors des Etats-Unis, ne seront pas réunis avant l’échéance ». Et d’ajouter : « il appartiendra au juge Sabraw de décider si c’est acceptable ».

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*