Libye : violents heurts entre milices rivales à Tripoli

Des affrontements opposent depuis la nuit de dimanche à lundi des groupes armés à Tripoli, la capitale de la Libye, faisant déjà au moins cinq morts et 33 blessés d’après un bilan provisoire du ministère libyen de la Santé, précisant que ces heurts se sont poursuivis de manière intermittente toute la journée de lundi.

Face à cette situation, la mission des Nations Unies en Libye a appelé dans un communiqué, «toutes les parties à cesser immédiatement toute action militaire», avant de se dire «préoccupée par l’utilisation d’armes lourdes sans discrimination dans les zones résidentielles densément peuplées, mettant en danger la vie de civils» à Tripoli.

Plus précisément, ces combats opposant la milice des révolutionnaires de Tripoli et ses alliés à la brigade du septième régiment-infanterie, originaire de la localité de Tarhouna, située au sud-est de la capitale libyenne, ont eu lieu dans les quartiers de Salah Eddine et Qasr Ben Gheshir, au sud de Tripoli.

Ces deux groupes armés rivaux luttent pour le contrôle de la capitale libyenne. C’est le premier qui a commencé par prendre d’assaut, les positions du second. En réaction, la brigade du septième régiment-infanterie a contre-attaqué en investissant d’autres quartiers de Tripoli, tout en amenant du renfort.

D’après certains témoins, des obus auraient atteint des appartements. Pour sa part, la compagnie nationale d’électricité a indiqué que son réseau a été touché par ces affrontements. Et de prévenir les habitants que les coupures de courant électrique allaient durer plus longtemps que d’ordinaire.

Normalement, le gouvernement libyen d’union nationale (GNA) est censé gérer ces groupes armés. Mais ces heurts semblent prouver son impuissance.

A propos de Fitzpatrick Georges 1486 Articles
Georges Fitzpatrick a été analyste financier, puis journaliste spécialisé dans les marchés émergents pendant plus de 20 ans, il a officié à Wall Street dans plusieurs banques d’affaires de la place New Yorkaise

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*